EXPORTATION

EST-CE QUE VOS EFFORTS DE DÉVELOPPEMENT SONT RENTABLES?

Posted on 2010/02/04. Filed under: EXPORTATION, MARKETING, PLANIFICATION STRATÉGIQUE |

Je préparais récemment une conférence sur le Succès à l’exportation pour de jeunes entreprises, et j’ai interrogé une demi-douzaine d’entrepreneur(e)s en affaire depuis moins de cinq ans, et qui ont de l’expérience à l’exportation.

Voici quelques réflexions qui en découlent :

1.    Êtes-vous réactif plutôt que pro actif dans vos démarches à l’international?

Si vous répondez aux demandes qui vous parviennent de marchés autres que ceux planifiés à l’origine dans votre plan d’affaires, alors vous êtes réactif.  La difficulté d’une telle approche, et je parle par expérience, c’est qu’on risque de s’éparpiller, et d’y consacrer des ressources humaines et financières sans trop savoir où cela va nous mener.

Si vous êtes chanceux, il se peut qu’il ne s’agisse pas d’une commande ponctuelle. Cependant, si c’est le cas, vous aurez investi des montants et du temps qui auraient pu rapporter davantage à l’intérieur d’une démarche structurée.

Le commentaire de la majorité de ces entrepreneur(e)s est que si c’était à refaire, ils consacreraient davantage de temps dans une bonne préparation, une stratégie de développement qui inclurait une étude de marché approfondie.

C’est certain qu’on ne peut pas tout prévoir, mais les risques sont selon moi beaucoup plus grands quand on y va à l’aveuglette.

2.    Êtes-vous en mesure d’évaluer spécifiquement les retombées de vos activités à l’étranger?

Dans la même veine, avez-vous des mécanismes pour mesurer votre R.O.I., le retour sur votre investissement lorsque vous prospectez des marchés étrangers?

C’est bien connu, le choix des moyens est déterminé par les objectifs de l’entreprise, et les ressources financières et humaines dont elle dispose.  Comme ces ressource sont limitées, il faut s’assurer de les investir au bon endroit.  Autant le choix du marché cible que les moyens utilisés pour bien le connaître, de même que les outils pour le développer doivent être analysés. Mais comment s’y prendre?

a.    La première étape consiste à se fixer des objectifs

Afin de pouvoir mesurer, il faut s’être  fixé des objectifs. Par exemple, si vous décidez de participer à une foire commerciale, une bonne préparation implique entre autres des invitations à des prospects de la région. Selon le nombre d’invitations envoyées, vous déterminerez le % de ceux-ci que vous souhaitez rencontrer.

Un autre objectif pourrait être le nombre de visiteurs qui s’arrêteront à votre stand, en fonction du nombre total de visiteurs prévus dans le Salon.

Puis, parmi ceux qui visiteront votre stand, combien souhaitez-vous en qualifier comme prospects sérieux?

Parmi ces prospects, quel est le taux de conversion souhaité afin de rentabiliser votre présence à ce salon?

b.   Outils de mesure

Une fois que nous nous sommes  fixés des objectifs quantifiables, il est plus facile de mesurer les résultats, encore faut-il en faire l’exercice. En effet, nous pouvons avoir rencontré plusieurs personnes lors du salon, mais étaient-ce des prospects sérieux?

Une seconde étape d’évaluation sera effectuée une fois de retour alors que vous pourrez mesurer le degré d’intérêt de la personne rencontrée.  Quelle est la prochaine étape? A-t-elle été planifiée? S’agit-il de l’envoi d’informations précises suite à une demande spéciale? Une soumission personnalisée? L’envoi de votre catalogue sous forme électronique? La résolution d’un problème spécifique?

Toutes ces nouvelles informations recueillies après un effort de développement permettront la prise de décision pour la suite des efforts sur un marché cible.

c.    Corriger le tir

Après avoir colligé les données, autant quantitatives que qualitatives, on peut revoir la stratégie de marketing. La présence à une foire commerciale n’est habituellement pas la première démarche sur un marché donné, mais elle permet une analyse plus approfondie du potentiel de ventes. Tous vous le diront, ce n’est pas une première présence sur un nouveau marché qui ouvrira toutes les portes, mais vous pourriez vous rendre compte que le choix du salon n’était peut-être pas le meilleur. Est-ce que votre clientèle cible avait une présence active à ce salon? Est-il trop diversifié? Est-ce que le matériel de promotion était approprié pour le marché?

Des réponses à toutes ces questions, de même que l’évaluation des données,  vous permettront  de corriger le tir plus rapidement afin de rentabiliser vos efforts de développement.

N’hésitez pas à communiquer avec nous pour y voir plus clair!

Andrée Crevier, MBA
VISACTION
Tél.     : (514) 874-5255
www.visaction.ca
Votre partenaire pour l’expansion des affaires
Marchés nationaux  et Internationaux

Publicités
Lire tout l'article | Make a Comment ( 1 so far )

COMMENT APPLIQUER LA TECHNOLOGIE DU GPS À VOTRE ENTREPRISE

Posted on 2009/03/06. Filed under: EXPORTATION, MARKETING | Étiquettes : |

Jack Canfield, auteur à succès, conférencier professionnel et coach réputé, utilise l’image d’un GPS pour expliquer que vous allez vous rendre à destination en autant que vous sachiez d’où vous partez et où vous voulez aller.  Par la suite, le meilleur chemin pour vous y rendre, selon les critères que vous aurez établis, comme le chemin le plus court en distance, ou le plus rapide en temps, vous sera proposé par votre système de navigation.

Je suis d’avis que cette même image peut servir pour l’entreprise.

1ère étape : Connaissez-vous bien la situation actuelle de votre entreprise :

  • ses ressources humaines;
  • ses ressources financières;
  • ses ressources matérielles;
  • ses forces
  • ses faiblesses;
  • son avantage stratégique concurrentiel;
  • sa position sur le marché par rapport aux concurrents;
  • etc.

Plusieurs diagnostics existent sur le marché pour vous permettre d’avoir un portrait de votre entreprise.  Cet exercice est important et peut varier selon l’objectif visé.  Par exemple, si vous souhaitez développer de nouveaux marchés, certaines sections pourront nécessiter un niveau de détails supérieur.

2ième étape : Savez-vous exactement où vous voulez être dans un an, deux ans ou même trois ans?

Aurez-vous développé

  • de nouveaux produits?
  • de nouveaux marchés?

Quelle sera l’augmentation

  • de votre part de marché?
  • de votre chiffre d’affaires par produits/services?
  • de votre chiffre d’affaires par secteur d’activités?
  • de votre chiffre d’affaires par régions?

Cet exercice de planifications stratégique nécessite beaucoup de travail, des études diverses, mais ils sont nécessaires pour pouvoir élaborer les stratégies qui seront mises en place pour atteindre les objectifs fixés.

3ième étape : Quelle route devrons-nous prendre? Quels obstacles devrons-nous franchir?  De quelles ressources l’entreprise aura-t-elle besoin pour atteindre ses buts?

Si par exemple nous voulons développer de nouveaux marchés :

  • est-ce que le produit devra être adapté pour se conformer aux lois et règlements du pays?
  • quel sera le meilleur réseau de distribution?
  • devrons-nous développer de nouveaux partenariats?
  • Et autres questions connexes.

Lorsque les objectifs à court, moyen et long terme sont établis, il est plus facile d’allouer les ressources de l’entreprise aux bons projets et d’identifier les programmes d’aide disponibles auprès des gouvernements ou d’autres organisations.

4ième étape : Être prêt à modifier son parcours en fonction des occasions ou des menaces nouvelles qui se présentent en cours de route.

La veille stratégique permet à l’entreprise de suivre les mouvements de la concurrence, les changements technologiques ou économiques pouvant affecter son industrie, et toute autre information pouvant l’aider à réagir efficacement à des changements non prévus.  Si on fait le parallèle avec la route définie par le GPS, il faut parfois bifurquer du chemin tracé pour cause d’accident, de travaux ou d’imprévus.

En résumé, il est important de bien connaître la situation exacte de son entreprise, de faire l’exercice pour savoir où on veut être dans un an, deux ans ou même trois ans afin de déterminer les ressources qui seront requises pour l’atteinte des objectifs à court, moyen et long terme.

Pour toutes questions, n’hésitez pas à communiquer avec nous!

Andrée Crevier, MBA
VISACTION
Tél.     : (514) 874-5255
Téléc. : (450) 449-2206
www.visaction.ca
Votre partenaire pour l’expansion des affaires
Marchés nationaux  et Internationaux

Lire tout l'article | Make a Comment ( None so far )

Liked it here?
Why not try sites on the blogroll...